Sécurité et durabilité des applications : les enjeux du responsable informatique de l’ordre des avocats

Responsable informatique ordre des avocats, solution cloud intégrée

Un des rôles principaux du responsable ou référent informatique d’un ordre d’avocats est d’assurer que les solutions utilisées par les services de l’ordre répondent parfaitement à leurs enjeux métiers, tout en garantissant un niveau de sécurité important, dans le cadre de budgets définis.

A ces impératifs traditionnels, viennent s’additionner les contraintes plus récentes touchant aux besoins de communication accrus des ordres, d’échanges de données (que ce soit avec les avocats ou les autres acteurs du système d’information de l’ordre), ou encore la réglementation sur les données personnelles.

Dans ce cadre, et pour faire face à une tendance croissante à la multiplication des outils, source de dispersion des données et de multiplication des risques de cybersécurité, l’adoption d’une solution cloud de gestion intégrée peut s’avérer être un atout majeur pour un ordre d’avocats.

Sécurité et fiabilité : les prérequis d’une solution de gestion

Le recours à une solution de gestion des ordres, permettant de centraliser les données relatives à la gestion du tableau, aux procédures disciplinaires, ou encore aux formations et aux permanences, fait entrer l’ensemble des données attachées à ces processus dans le périmètre d’une seule application. De par son expertise en la matière, l’éditeur de celle-ci est en mesure d’offrir un certain nombre de garanties techniques telles que le chiffrement des données, la protection DDoS, le firewall, ou encore les sauvegardes et redondances.

L’intérêt d’une solution cloud est également de simplifier l’installation, le déploiement et les les nécessités de mises à jour sur l’ensemble de ce périmètre, la plupart des applications, désormais proposées en mode SaaS proposant l’ensemble de ces services de manière clé en main et transparente pour l’utilisateur. Ce mode de fonctionnement est source d’une économie significative en termes de temps et de budget pour les services informatiques de l’ordre, dont l’intervention peut désormais se limiter à l’ouverture et la fermeture des droits de manière centralisée.

Enfin, les éditeurs de logiciels SaaS proposent également un support de proximité n’ayant pas d’équivalent dans les solutions génériques, à l’occasion duquel ils peuvent accompagner les équipes de l’ordre dans certaines de leurs missions, réduisant d’autant les sollicitations de l’équipe informatique.

Accessibilité et transparence, les atouts clés du mode SaaS

Du fait du fonctionnement natif en cloud, aucune installation de l’application n’est nécessaire, celle-ci fonctionnant indifféremment sur PC, Mac, tablette ou smartphone. Cela permet également de mettre en place des accès distants en toute simplicité, avec la garantie offerte par des droits d’accès spécifiquement pensés pour les rôles et des profils utilisateurs au sein de l’ordre.

Si elle dispose d’un portail client, la solution peut également être déployée auprès des avocats, évitant ainsi la multiplication des plateformes et des connexions (site institutionnel de l’ordre, intranet avocat, intranet ordre, outils professionnels ordre…), leur procurant un gain de confort et d’autonomie les démarches courantes (déclaration des formations, consultations des rôles, paiement des cotisations…)

Enfin, la transparence et la prévisibilité des coûts permet de gérer le budget informatique avec sérénité, indépendamment des variations de personnel, des changements dans l’organisation interne, ou de développement de missions et procédures nouvelles pour les équipes de l’Ordre (contrôle des SEL, LCB-FT…).

Evolutivité, mutualisation et adaptation aux spécificités de l’Ordre

Enfin, le recours à une solution SaaS spécifiquement développée pour les ordres d’avocats permet de bénéficier de l’effet de mutualisation : du fait de la multiplicité de ses clients rencontrant le même type de besoins, l’éditeur va bien souvent être en mesure d’anticiper et de développer des fonctionnalités additionnelles sans surcoût pour les clients historiques. Cela se traduit par une valeur ajoutée évidente pour les ordres d’avocats, qui n’auront pas à mettre en place des projets informatiques dédiés ou à recourir à des prestataires externes pour ce type de besoins. 

Par ailleurs, la mutualisation induite par le modèle SaaS se révèle généralement plus efficace économiquement, le coût marginal d’une fonctionnalité supplémentaire étant faible voir nul, et les coûts de développement, migration, tests et déploiement, intégralement pris en charge par l’éditeur.

Enfin, il est important de se tourner vers une solution personnalisable afin de pouvoir s’adapter parfaitement aux besoins spécifiques et au contexte de chaque ordre, qui dispose souvent d’un historique, d’une pratique et d’attentes particulières. Une solution hautement paramétrable, sans développement ou frais d’intégration supplémentaires telle que DigiBarre peut dès lors s’avérer un atout maître dans la gestion de l’environnement SI de l’ordre.

Pour en savoir plus sur la solution DigiBarre ou réserver une démo, n’hésitez pas à nous contacter.

L’application au service des avocats et des collaborateurs du Barreau.